Archives par mot-clé : chocolat

Mousse au chocolat « chantilly » d’Hervé THYS

IMG_20141108_212614

Quand la cuisine moléculaire simplifie les classiques…

Ingrédients :

Pour 4 (très gourmands) ou 8 verrines

 

200 g de chocolat (le meilleur possible car le goût est « brut »). Ici j’ai pris du noir corsé, trop fort pour Loïc…alors pourquoi pas du chocolat au lait ?

200 g de liquide (jus d’orange, café, thé, infusion… à votre goût)

 

Simplement faire fondre le chocolat (façon Tupperware en morceaux couverts d’eau bouillante) dans le liquide choisi et monter en chantilly au batteur (3/4 mn) ds 1 récipient posé sur 1 bain de glace (1 bac de glaçons ds 1 saladier d’eau). Mieux vaut utiliser le bol batteur Tupperware avec son couvercle perforé ou gare aux éclaboussures !!! Ne pas trop fouetter ou ça « graine ». Il ne faut donc pas s’attendre à la quantité habituelle obtenue avec la même quantité de chocolat….

La mousse est prête, même pas besoin de réfrigération si envie pressante de mousse au chocolat. Et elle est super dure.

Moins gras, moins sucré, plus rapide, plus goûteux , et consistance surprenante et très agréable, que demander de plus…

 

 

Marquise Pavlova

 

 

 

 

marquise pavlovaAprès le Pavlova, la version chocolat pour l’amateur « privé de dessert » !!!

La base est bien sûr la même pour la meringue et pour le chocolat voici la recette de la seule marquise réussie après de nombreux essais plus orthodoxes (c à d tout au beurre mais je trouve que cela ne durcit pas bien au frigo…) mais seul le résultat compte !!!

Pour 10 personnes :

500 g de chocolat noir (et même corsé pour moi)

120 g de beurre (doux même si au quotidien  le 1/2 sel est bien meilleur)

4 jaunes d’œufs

60 g de sucre glace

2 c à s d’eau de fleur d’oranger (ou rhum, whisky, cointreau…)

50 cl de crème fleurette (toujours entière) montée en chantilly et « serrée » (à laquelle on ajoute en dernier pour les non-initiés) avec 2 c à s de sucre glace

 

Faire fondre le chocolat avec le beurre, ajouter les jaunes mélangés avec le sucre, puis l’arôme choisi (je conseille quand même le cointreau).

Mélanger délicatement avec la chantilly et mettre dans un moule Flexipan. Mesurer la contenance du moule avant de commencer la recette pour en adapter les proportions (on n’est pas tous scientifiques dans l’âme).

Pour la photo par exemple je n’ai fait qu’un tiers de la recette. En général la moitié convient pour 6 gourmands…

Garder au frais 4h min, mais moi je fais la veille et c’est encore mieux.

Se démoule sans problème, et se pose sur la meringue qui cette fois aura cuit sans être creusée au centre, ici on veut juste un socle bien plat.

Se garde plusieurs jours au frais ou se congèle aussi très bien.